Un chasseur d’images amateur à la troisième phase du déconfinement printanier de 2021

Le mercredi 9 juin 2021 ouvre la troisième étape du déconfinement. Le couvre-feu est repoussé à 23 h avant de disparaître le 20 juin. Les salles des bars et restaurants rouvrent à 50 % de leurs capacités. Outre la fin du télétravail à 100 %, ce jour marque également l’entrée en vigueur du passe sanitaire pour les événements de plus de 1.000 personnes. Dans la Vienne, l’obligation du port du masque est cependant toujours prévue jusqu’au 30 juin.

Se sentant ainsi pousser des ailes, le chasseur d’images amateur va retrouver des activités diverses : sorties pédestres à Châtellerault, déplacements en voiture, participation à des événements et manifestations.  L’élimination prématurée des Bleus à l’Euro 2020 de football dès le 28 juin lui facilitera la tâche.

Pour célébrer cette liberté nouvellement retrouvée, un pique-nique familial est organisé dès le samedi 12 juin à Saint-Germain. Hélène, accompagnée de sa chienne River, est retrouvée par ses parents sur une aire aménagée au bord de la Gartempe, en face de l’abbaye de Saint-Savin. Le site remarquable fait l’objet de plusieurs photos dont certaines immédiatement postées sur Instagram, Facebook et WhatsApp. Pinsons des arbres et rouges-gorges animent le repas, montrant un intérêt certain pour les miettes laissées sur les tables.

Le jeudi 17 juin, la fin de l’obligation générale du port du masque à l’extérieur est marquée par un déplacement aux Ormes. En fin de matinée, à l’aide d’un diaporama, le chasseur d’images anime une mise en valeur du patrimoine local.

Les trois monuments aux morts de la commune sont présentés à une trentaine d’élèves de CM2. Ces enfants quitteront leur masque pour un déjeuner sur l’herbe avant d’en prendre un deuxième pour les activités post-méridiennes. Au cours de l’après-midi, dans le parc de la mairie, seront observés un pic mar et des rouges-queues à front blanc. La vision trop furtive d’une huppe fasciée laissera des regrets chez le photographe.

Les jours suivants, à l’occasion des visites plus ou moins irrégulières des sites habituels de la ville, une disparition des consignes sanitaires à l’entrée des parcs de la ville est notée.

Au début de l’été, validant un premier essai effectué le 4 juin, un recours au téléphone portable devient systématique pour photographier en macro les insectes et ainsi les identifier aisément à l’aide de l’application iNaturalist.

Outre les papillons et libellules, sont virtuellement collectionnés : gendarme, lepture, cucullie, grand capricorne, hoplie, œdémère, téléphore, coccinelle, bourdon, cétoine et autres.

 

 

Le mois de juin à Châtellerault se termine par une visite ministérielle. Le commissariat de police, nouvellement installé dans un bâtiment de l’ancienne école de gendarmerie, est inauguré par le ministre de l’Intérieur. La coupure du ruban est immortalisée par le paparazzi occasionnel.

A compter du 1er juillet, le programme « Ici l’été » propose plus de 200 animations sur quarante sites de l’agglomération. Dès le lendemain, le photographe en profite pour animer, avec quelques amis, une soirée à l’église Saint-André de Senillé au profit d’une quarantaine de personnes.

Le 3 juillet, assisté de trois autres administrateurs de la Société des Sciences, il tiendra un stand lors de la fête des 40 ans de la réserve naturelle du Pinail à Vouneuil-sur-Vienne.

Le 12 juillet, jour de l’annonce présidentielle de l’extension du passe sanitaire, débutent des travaux sur la rive gauche de la Vienne au niveau du quai Alsace-Lorraine.

Le 14 juillet, par tradition, le chasseur d’images assiste à la cérémonie sur le boulevard Blossac et en saisit quelques moments. Une fois la nuit tombée, il s’émerveillera du feu d’artifice sans quitter son balcon après une longue promenade en forêt au cours de l’après-midi.

A partir de la mi-juillet, une brusque montée des eaux de la Vienne chasse les quelques oiseaux aquatiques repérés depuis quelques jours (aigrette, mouette, colvert et sterne) dans le canal de décharge Edf. Dès lors, pendant plus d’un mois, cet ouvrage jouera pleinement son rôle en permettant des travaux sur la partie centrale du barrage. A titre de compensation, tous les matins sont ponctués, au moment du petit déjeuner, des cris de chardonnerets élégants perchés sur les érables de la résidence.

Le 17 juillet, un déjeuner en terrasse dans une pizzeria châtelleraudaise fête les 800 observations postées sur iNaturalist. Le QR Code du lieu est alors scanné avec succès par les téléphones des trois personnes invitées. Une promenade au parc des loisirs d’Ingrandes facilitera ensuite la digestion avant un détour aux Ormes. Quelques plantes, champignons, libellules et oiseaux s’ajouteront au palmarès du photographe.

A la fin du premier mois de l’été, une détérioration de la situation sanitaire impose un renforcement des restrictions avec une première étape le 21 juillet.

Denis Lemaître

Lettre d’information aux adhérents du 29 septembre 2021

Chère adhérente, cher adhérent,

Au début de cet automne 2021, un point sur notre rentrée, espérée la plus normale possible au cours de l’été, peut apparaître opportun.

Malgré quelques craintes exprimées dernièrement, une fois le programme bouclé pour le troisième quadrimestre, les conférences ont repris leur cours normal.   

Les deux du mois de septembre ont été assurées grâce à la disponibilité réactive des conférenciers. Une assistance d’une trentaine de personnes, munies du passe sanitaire, a été enregistrée lors de ces présentations à la salle de la Gornière. Les administrateurs de la Société et moi-même tenons à remercier ces fidèles pour la constance de leur soutien. Ils peuvent utilement inciter leur entourage à faire de même. L’expérience acquise dans le respect des mesures sanitaires laisse espérer une rapide augmentation de l’assistance en levant des craintes bien compréhensibles en cette période troublée. 

L’engagement à la participation aux Journées Européennes du Patrimoine les 18 et 19 septembre a été tenu. Avec une jauge d’accès au clocher réduite à 6 personnes, une soixantaine de visiteurs ont découvert la cloche russe de l’église Saint-Jean l’Evangéliste sous la houlette des guides amateurs de la Société. Le samedi après-midi, un mariage leur a apporté un divertissement certain.

Dès le 7 septembre 2021, les administrateurs de la Société ont repris les réunions en présentiel avec notamment un comité de rédaction suivi d’un conseil d’administration. Des réunions de bureau et de conseil sont prévues selon le rythme normal pour le dernier trimestre 2021. En dehors de la gestion courante (avec un rappel relatif aux cotisations de l’année en cours), ces réunions prépareront l’assemblée générale du 29 janvier 2022 à l’aide notamment d’un budget prévisionnel et d’un nouveau cycle de conférences.

Le bulletin n° 156 a fait l’objet d’un comité de lecture le 21 septembre. Sa sortie est maintenue au milieu de l’automne. Comme les années précédentes, trois autres numéros paraîtront en 2022. Outre les travaux habituels des différentes sections et les comptes rendus des conférences, des productions originales de nouveaux auteurs sont toujours espérées.  Ne soyez pas timide pour nous envoyer votre prose.

La reprise des activités de la Société est donc maintenant effective. Le site de l’association précise d’ailleurs le calendrier des prochaines conférences jusqu’à la fin de l’année 2021. 

Avec l’espoir vous retrouver en nombre aux conférences du mois d’octobre, les membres du conseil d’administration et moi-même vous conseillons encore et toujours de bien prendre soin de vous et de votre entourage.  

A très bientôt.

Denis Lemaître

Lettre d’information aux adhérents du 21 août 2021

Chère adhérente, cher adhérent,

Au beau milieu de cet été 2021, à la suite des récentes dispositions sanitaires, un point de situation est souhaitable avec pour objectif la préparation d’une rentrée la plus normale possible.

Pour le dernier quadrimestre, le bouclage du programme des conférences est contrarié. Toutefois la reprise du cycle annuel, un temps menacée, sera assurée dès le mercredi 8 septembre, à 18 h 30, salle de La Gornière, avec « Mémoires d’un orphelin arménien », une intervention du général Jean-Michel BILEMDJIAN.

Une participation aux Journées Européennes du Patrimoine les 18 et 19 septembre est maintenue avec un accueil du public au cours des deux après-midis à l’église Saint-Jean l’Evangéliste. Pour accéder au clocher, la jauge sera réduite à 6 personnes.

Objet d’un courrier spécifique du maire, la présentation du pass sanitaire sera exigée pour l’ensemble des manifestations ouvertes au public. Aussi un contrôle spécifique sera-t-il mis en place.

Au cours des dernières semaines et avant la réunion d’un prochain conseil d’administration prévue le 7 septembre 2021, les administrateurs de la Société ne sont pas restés inactifs.

Des contacts ont été repris avec les acteurs locaux lors de rencontres formelles ou non : les élus, notamment le 14 juillet et les responsables des services culturels (patrimoine, musée et vie associative).

Le 31 juillet, une conférence de Jacques DUFOUR au Grand Atelier a lancé les animations autour du Lunar Rover, le jour-même du 50ème anniversaire de ses premiers tours de roue sur la Lune.

Une observation régulière de la faune et de la flore locales fournit la matière nécessaire à la diffusion de nouveaux épisodes de la chronique du chasseur d’images amateur.

Par ailleurs, pour la réalisation d’un historique, une équipe réduite procède à un inventaire des archives de l’école Sainte-Thérèse, implantée rue d’Antran à Châtellerault.

Pour finir, l’équipe « publication » prépare le bulletin n° 156 pour une sortie au milieu de l’automne.

La reprise effective des activités de la Société restant subordonnée à l’évolution du contexte sanitaire, une consultation régulière de votre boîte e-mail et du site de l’association vous est conseillée.

Avec l’espoir vous retrouver en bonne santé dès le début du mois de septembre, les membres du conseil d’administration et moi-même vous recommandons encore et toujours de bien prendre soin de vous et de vos proches.  

A très bientôt.

Denis Lemaître

Un chasseur d’images amateur progressivement déconfiné au milieu du printemps 2021

Le lundi 3 mai 2021, débute la première étape du déconfinement avec la fin des restrictions de déplacement. Le mercredi 19 amènera une autre phase de desserrement des contraintes avec un couvre-feu repoussé de 19 à 21 h.

Une période propice à des éloignements de Châtellerault s’offre alors au chasseur d’images amateur. L’observation des oiseaux rendue difficile dans des arbres ayant retrouvé leurs feuilles, il va s’attacher à regarder à ses pieds. Cette pratique, tout en soulageant des cervicales douloureuses, l’amène à s’intéresser aux végétaux bordant les rues et autres lieux. Leur identification nécessitera un recours systématique à l’application iNaturalist.  Au bout d’un mois, le nombre total de ses observations dépassera 600. La gent ailée continuera toutefois à agrémenter épisodiquement ses sorties.

Ainsi, le 7 mai, des hirondelles de fenêtre sont observées dans la rue Sully. Elles œuvrent à la fabrication de nids sous les avancées des toits du collège Saint-Gabriel.

Les jours suivants, malgré une présence manifestée par leurs chants, elles ne font pas l’objet d’images exploitables. Le lendemain, 8 mai, dans l’après-midi, chaperonné par Philippe Bellin, le photographe, recense quelques plantes avec un intérêt particulier pour l’ancolie, découverte près d’un bosquet de la plaine Baden Powell.

Le 10 mai, l’installation récente de la passerelle permet un accès réglementé à l’île Cognet. Des consignes sanitaires sont affichées à chaque extrémité du passage. Depuis l’îlot, les bords de la Vienne et le pont Henri IV sont photographiés sous plusieurs angles.

Huit jours plus tard, une montée des eaux offrira une perspective nouvelle sur les tours du pont avec une submersion de la partie sud de l’île restant accessible. Des clichés de végétaux y sont réalisés : consoude officinale, iris des marais et viorne obier.

Le 12 mai, lors d’une courte promenade à Châteauneuf, le site de la Manu paraît particulièrement animé avec des jeunes au skate-park et devant l’école de cirque.

Sur le quai occidental du canal, quelques plantes sont identifiées : achillée millefeuille, centaurée et passerage champêtre. Derrière la Forge, une bergeronnette grise est surprise alors qu’elle éduque une juvénile.

Le 15, depuis le pont Henri IV, un manège similaire est observé sur un tronc flottant. Après avoir nourri deux oisillons, une autre bergeronnette semble les inviter à s’envoler. Cette observation est faite lors d’une sortie post-méridienne consacrée à un exercice photographique original du pont depuis le jardin du château.  Certaines prises de vue sont immédiatement postées sur Instagram.

Le 16 mai, malgré un temps menaçant, lors d’une longue promenade, avec des sous-bois couverts de fougères, la forêt propose un menu composé de papillons et de végétaux.

Outre l’identification de nouvelles fleurs, l’accouplement de deux aurores est surpris.

Le 20 mai, avec une météo favorable, un déplacement en solitaire, après le déjeuner, conduit à la réserve ornithologique du lac de Saint-Cyr. L’accès à cette réserve est subordonné au respect de consignes sanitaires placardées dès l’entrée du site.

Les observatoires sont à nouveau accessibles suivant les mêmes préconisations. Le port obligatoire du masque complique l’observation du plan d’eau où se retrouvent plusieurs espèces d’oiseaux : sternes, colverts, vanneaux, grèbes, chevaliers.

Le long des chemins reliant les cabanes, des plantes attirent l’attention : orchis, ophrys et euphorbes notamment.

Le dimanche suivant, accompagné de Françoise, le chasseur d’images profite de l’ouverture au public de la réserve dans la cadre de la fête des oiseaux.  Accueilli par des bénévoles de la LPO, le couple masqué parcourra le circuit balisé entre les trois observatoires.

Des gravelots adultes et juvéniles seront alors repérés.

Le 22 mai, à l’invitation de la section Nature, l’après-midi est passée à la réserve du Pinail à Vouneuil-sur-Vienne. Un défi biodiversité y est organisé par Gérépi, l’association gérant la réserve.  Le 6 juin, le sentier de découverte y sera de nouveau parcouru avec Françoise. Libellules et grenouilles y seront observées animant la surface des trous d’eau couverts de nombreux nénuphars.

Le 24 mai, après les trois sorties hors les murs de Châtellerault, de la semaine passée, une promenade dans le quartier de la résidence est au programme de l’après-midi. Le site de la Manu est parcouru lentement du fait d’averses imposant au promeneur de se mettre à l’abri dans un recoin près du canal. Un merle et un rouge-gorge s’accommodent de cette pluie en poursuivant leur quête de nourriture.

Le lendemain, près du cinéma Les 400 coups, la pelouse non tondue offre quelques plantes intéressantes à l’observation : pavot, oxalis, orpin et achillée.

 

Le 29 mai, en partenariat avec la Maison pour Tous, une opération « Sauvages de ma rue » accueille une douzaine de personnes autour de Max Poisay. Sont parcourus les bords de Vienne entre les ponts Henri IV et Camille de Hogues. L’identification des plantes est réalisée par le guide avec, si nécessaire, le recours à l’application i-Naturalist pour confirmation.  

Le dimanche 30 mai, une promenade au jardin public de Chauvigny agrémente le milieu d’après-midi. Outre la cité médiévale, des végétaux et oiseaux sont également photographiés.  Cette sortie digestive suit un déjeuner dans un restaurant de Valdivienne, à l’occasion de la fête des Mères, avec un strict respect des mesures de sécurité sanitaire : tables éloignées, personnel masqué, QR-code affiché, accès restreint à la salle, feuillets de recueil des coordonnées sur les tables.

Le mercredi 9 juin 2021 ouvre la troisième étape du déconfinement et le début d’une autre histoire.

Denis Lemaître

Lettre d’information aux adhérents du 15 juillet 2021

Chère adhérente, cher adhérent,

En ce début d’été, il nous faut nous projeter sur la rentrée de septembre.

Le premier semestre s’est terminé dans des conditions à peu près normales. La levée progressive des restrictions sanitaires a permis la reprise, à la fin du mois de mai, des conférences en salle toujours dans le respect des mesures barrières. A l’occasion de l’une d’elles, le 9 juin, a débuté la distribution du bulletin n° 155, ouvrage ayant connu quelques difficultés au moment du tirage et fait l’objet d’une diffusion numérique de rattrapage.  En juin et juillet, les administrateurs de la Société ont pu ainsi se réunir en bureau puis en conseil dans une salle de la Vie associative. Le 3 juillet, une équipe démasquée a même pu animer un stand lors de la fête des 40 ans de la réserve naturelle du Pinail à Vouneuil-sur-Vienne.

Pour le second semestre, le programme de conférences est pratiquement bouclé alors que celui de l’année 2022 est esquissé.

Dès le 31 juillet, au Grand Atelier, Jacques Dufour animera une soirée autour de la jeep lunaire en proposant une conférence gratuite « Des roues sur la Lune et sur Mars ». Le mois de septembre débutera avec une conférence le 8, avant les Journées Européennes du Patrimoine les 18 et 19. Comme depuis plusieurs années, une visite guidée de l’église Saint-Jean l’Evangéliste et de sa cloche russe sera alors proposée l’après-midi. Une sortie du bulletin n° 156 est envisagée au début de l’automne. D’autres rendez-vous vous seront donnés les deuxième et quatrième mercredis de chaque mois y compris en 2022 avec une assemblée générale programmée le samedi 29 janvier.  Pour cela, n’hésitez pas à consulter régulièrement votre boîte e-mail et le site de la Société.

Eu égard aux nouvelles orientations fixées par le Président de la République, la participation aux différentes manifestations de 2021 sera sans doute subordonnée à la présentation d’un pass sanitaire.

Avec l’espoir vous retrouver en bonne santé, les membres du conseil d’administration et moi-même vous recommandons toujours de bien prendre soin de vous et de vos proches.

A très bientôt.

Denis Lemaître

Robot martien chinois Zhurong – article de Jacques Dufour

Après avoir signalé, le 24 mai 2021, sa présence sur Mars, Jacques Dufour donne des nouvelles du robot chinois Zhurong.

Le petit robot chinois qui roule sur la planète Mars depuis le mois de mai dernier s’est auto-photographié en utilisant une technique originale : il a déposé sur le sol martien une petite caméra, puis a reculé de quelques mètres afin qu’elle le photographie ainsi que l’étage de descente qui lui a permis de se poser.

On aperçoit au premier plan quelques roches de petites dimensions. Zhurong communique avec cette caméra et il nous a transmis cette belle image. Sur la seconde, il nous montre son étage de descente avec les 2 rampes qui lui ont permis de rejoindre le sol. Sous l’étage on distingue un trou relativement important, vraisemblablement provoqué par la tuyère du moteur lorsqu’il s’est posé.

Zhurong doit pouvoir rouler au moins 2 mois sur le sol poussiéreux de Mars et nous transmettre d’autres jolies images et des informations.

Bonne journée sur Terre.

2021-005-022 – Robot Chinois Mars

La section Astronomie

Jacques DUFOUR

 

Lettre d’information aux adhérents du 18 mai 2021

Chère adhérente, cher adhérent,

A la veille de la réouverture nationale des lieux culturels, les administrateurs de la Société des Sciences de Châtellerault ont le plaisir de vous annoncer de réelles chances pour la reprise des conférences.

Aussi, dès le mercredi 26 mai 2021, à 18 h 00, une intervention de Bernard PENISSON est-elle programmée à la salle de la Gornière. S’inscrivant dans la commémoration du bicentenaire de la mort de Napoléon 1er, elle aura pour thème : Jomini, le devin de Napoléon. 

Avant la fin du printemps, le mercredi 9 juin, à la même heure, Marie-Pierre TERRIEN présentera « Chinon et les ducs de Richelieu ».

Ce deuxième rendez-vous, avant la pause estivale, pourrait coïncider avec la sortie du bulletin n° 155, alors distribué aux abonnés présents.

Quant aux modalités d’accueil, les dispositions sanitaires prises à l’automne 2020 seront reconduites : relevé des coordonnées, port du masque, nettoyage des mains et distanciation physique. Dans ce domaine, un protocole est en cours d’élaboration par les services de la ville.

Une confirmation de cette programmation vous sera faite avant la fin de la semaine par la même voie. Aussi n’hésitez pas à consulter régulièrement votre boîte e-mail.

Dès que possible, le calendrier du site de la Société sera mis à jour.

Avec l’espoir vous retrouver en bonne santé, les membres du conseil d’administration et moi-même vous recommandons toujours de bien prendre soin de vous et de vos proches.  

A très bientôt.

Denis Lemaître

La réouverture des terrasses pour deux chipies, diaporama de Jacques Dufour

Au début du mois de février 2021, vous aviez apprécié la « prise de bec » de deux petites mésanges.

En ce 19 mai, les terrasses des restaurants ont rouvert et nos deux chipies sont revenues sur leur terrasse préférée. Le repas a été l’occasion d’une nouvelle dispute !

Heureusement, nous étions là pour réaliser quelques images et suivre leur dialogue…

Mésanges Flingueuses Mai. 2021 ind B

Jacques Dufour

Lettre d’information aux adhérents du 10 mai 2021.

Chère adhérente, cher adhérent,

Hors votre présence physique, la Société des Sciences de Châtellerault a tenu son assemblée générale annuelle le samedi 24 avril 2021, de 10 h à 11 h 30. La participation de plus d’une soixantaine de sociétaires a été prise en compte grâce à un pouvoir (34) ou à un vote (33) adressés auparavant. Plusieurs n’ayant pas hésité à faire les deux, une primauté a été donnée aux votes. Par la même occasion, quelques-uns ont eu l’amabilité de joindre des mots d’encouragement particulièrement appréciés des administrateurs.  

Les modalités de cette participation vous avaient été précisées le 24 mars 2021 avec un rappel par cette même lettre le 12 avril.

L’assemblée a eu lieu en visioconférence, à l’aide de la plateforme Zoom, et a réuni une douzaine de participants connectés. Outre le bureau, aux administrateurs disponibles se sont joints quelques adhérents, dont un résidant à Luxembourg.

En dehors des votes organisés par correspondance, l’assemblée a connu les phases habituelles avec la présentation :

  • des rapports moral et d’orientation du président, du rapport général d’activité par la secrétaire,
  • des comptes-rendus d’activités des quatre sections par leurs présidents,
  • du compte des résultats 2020 et du budget prévisionnel pour 2021 (avec la cotisation annuelle maintenue à 18 €) par le trésorier.

Un rappel de la teneur de ces interventions ne s’impose nullement du fait qu’aucun changement n’a été apporté aux documents adressés le 24 mars.

A l’exception d’une abstention au projet de budget, les résolutions attachées à ces domaines ont été adoptées à l’unanimité. Pour ce qui concerne le conseil d’administration, les cinq candidats à une réélection pour 3 ans ont été reconduits dans leurs fonctions. En la personne de Jean-Hervé Calmes, il est renforcé d’un quinzième membre. Le 4 mai, au début de la première réunion, le CA a procédé à l’élection du nouveau bureau.    

L’ensemble de ces opérations fait bien sûr l’objet d’un procès-verbal.

En espérant vous retrouver en bonne santé, à la fin du mois ou au début juin, les membres du conseil d’administration et moi-même vous recommandons toujours de bien prendre soin de vous et de vos proches.  

A très bientôt.

Denis Lemaître

error: Content is protected !!