Calendar

Mar
9
mer
Gustave Trouvé, ingénieur électricien et inventeur français du XIXe siècle, conférence de Gilbert Jamois @ Salle du Verger
Mar 9 @ 18 h 30 min – 20 h 30 min

Gustave Trouvé, génial inventeur oublié… ou Gustave Trouvé, Géo Trouvetout » 

Gilbert Jamois, secrétaire du LACC (Loisirs et Amitié entre Claise et Creuse) ingénieur électronicien (à la retraite), spécialisé dans le domaine des radiocommunications et des radars destinés au contrôle aérien, viendra présenter Gustave Trouvé, un génial inventeur du XIXème siècle, originaire de La Haye-Descartes, qui est à l’origine de pas moins de 75 inventions, de la fraiseuse du dentiste à la lampe frontale en passant par le bateau ou le tricycle électrique…

En 2016, Gilbert Jamois a lu le livre « A la recherche de Trouvé – La quête d’un génie français oublié » édité, en 2012, par Kévin Desmond après une vingtaine d’années de recherches.

Sa curiosité pour tout ce qui est technique le pousse alors à faire des recherches complémentaires avant d’organiser, en 2019, une exposition pour mettre en lumière Gustave Trouvé dans sa ville natale. Il prépare alors la présente communication.

En octobre 2022, une nouvelle exposition, plus importante, est prévue à Descartes.

Mar
23
mer
La congrégation de Picpus dans le Châtelleraudais, conférence de Jean-Marie Bardin @ salle de la Gornière
Mar 23 @ 18 h 30 min – 20 h 30 min

C’est en pleine tourmente révolutionnaire que la Congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie et de l’Adoration perpétuelle est née à Usseau. Poursuivi par les révolutionnaires, un jeune abbé du nom de Pierre Coudrin, s’est caché chez son cousin, le régisseur du château de de La Motte à Usseau, près de Châtellerault. Après cinq mois d’ascèse dans un réduit, il est sujet à une brillante révélation qu’il nomme la « vision de la Motte ». Il prend le risque de quitter son refuge en ayant en tête l’objectif de créer une congrégation religieuse de Sœurs et de Pères.

Sa détermination est inflexible, plusieurs personnes se lancent avec lui dans cette difficile entreprise, dont la survivante de la famille du château de La Motte, Irène Viart. En dépit des nombreuses difficultés, avec efforts et patience, la congrégation finit par être officialisée en 1817 par le pape Pie VII. Son expansion est rapide, d’abord en France, puis dans le monde, notamment en l’Amérique latine.

Le « grenier de La Motte », symbole de la naissance de la Congrégation, dite de Picpus, dont le siège est dans le couvent éponyme à Paris, peut être racheté en 1863, sauvant le château de La Motte de la ruine par la même occasion.

La défaite de 1870, la Commune de Paris et la loi de 1905, au sujet des congrégations religieuses, mettent à mal la Congrégation des Picpus dont les membres doivent finalement s’exiler.

L’ancien fermier de la Congrégation rachète la propriété en 1913 et fait la promesse, « lorsque le temps viendra », de céder le « grenier de La Motte » aux Picpus ; promesse tenue en 1986, près de 200 ans après que l’abbé Coudrin se soit caché dans ce galetas !

Jean-Marie Bardin, membre de la Société des Sciences et de la Fondation du Patrimoine, ancien propriétaire du château de La Motte, s’est attaché, avec le concours de Sœur Jeanne Cadiou, ancienne supérieure générale de la congrégation, à faire revivre cet épisode peu connu qui toucha aussi Châtellerault avec la création d’un établissement scolaire pour jeunes filles, devenu aujourd’hui le Collège Descartes.

Avr
13
mer
Hortense Thayer-Bertrand : de Sainte-Hélène à la légende napoléonienne, conférence de Lucien Lacour @ salle de la Gornière
Avr 13 @ 18 h 30 min – 20 h 30 min

Lucien Lacour,  professeur de Lettres Classiques des année 76 à 90 au Collège Georges Sand et au Lycée Berthelot de Châtellerault, présentera Hortense Thayer -Bertrand, la fille du général Bertrand, compagnon d´exil de Napoléon.

La famille Bertrand, originaire de Châteauroux, occupe une place importante dans l´entourage impérial. À sa mort, Hortense se fait « passeur de mémoire » en léguant de nombreux objets, conservés dans sa famille comme autant de « reliques », qui aujourd´hui nourrissent la légende napoléonienne dans tous les musées.

Plus qu´une biographie, cette conférence est un tableau de la civilisation du XIXe siècle aux côtés d´une femme à la forte personnalité.

Avr
27
mer
Le Pineau est-il le petit frère du Cognac ? Réalité ou fiction, conférence de Pierre Bellin @ salle de la Gornière
Avr 27 @ 18 h 30 min – 20 h 30 min

La production de pineau va de la conduite de la vigne à la mise en bouteille  en passant par l’importance du terroir et la production de cognac.

Pierre Bellin  est Ingénieur de l’Institut Agro de Dijon.

Après son diplôme d’ingénieur, Pierre Bellin entre à la banque chargé de clientèle agricole. Son parcours bancaire l’amene à bien connaitre l’appellation cognac. Parallèlement il passe le diplôme de l’Institut d’administration des entreprises de Poitiers.

Il est appelé par la maison Puy-Gaudin pour devenir directeur. Puy Gaudin est une entreprise familiale qui produit du pineau depuis quatre générations, univers composé d’un subtil mélange de savoir-faire, de travail quotidien et de modernité…

De par sa formation, Pierre Bellin peut aborder tous les aspects de la production du pineau, aspects techniques, environnementaux, économiques.

Mai
11
mer
Les jardins parisiens d’Alphand, conférence de Sylvie Depondt @ salle de la Gornière
Mai 11 @ 18 h 30 min – 20 h 30 min

Sylvie Depondt propose de revenir sur le parcours de Jean-Charles Adolphe Alphand (1817-1891) qui est considéré comme le père des espaces verts de Paris, sur son rôle clé dans l’embellissement de la ville, ainsi que sur l’héritage qu’il nous a légué. 

« S’il est peu connu du grand public et souvent éclipsé par la figure du baron Haussmann, c’est pourtant à Jean-Charles Adolphe Alphand que nous devons en grande partie ce qui fait le charme de Paris… »

Directeur des travaux de la ville de Paris durant les grands travaux de transformation de la capitale sous le Second Empire, il fut à l’origine de réalisations, telles que le parc Monceau, le parc Montsouris, le bois de Boulogne, le bois de Vincennes, le parc des Buttes-Chaumont ou le square des Batignolles. Il nous est ainsi possible de redécouvrir Paris et ses jardins à travers la figure et l’œuvre emblématique de Jean-Charles Adolphe Alphand.  

Sylvie Depondt Archéologue, historienne de Paris, réalisatrice, Conservateur général du Patrimoine de la ville, elle rédige de nombreux travaux et ouvrages consacrés à l’histoire de la capitale, dirige le Centre de recherches archéologiques et crée les Cahiers de la Rotonde avec Michel Fleury, avant de diriger le bureau du théâtre au ministère des Affaires étrangères (1980/1990) puis de s’investir dans l’audiovisuel national et international (1990/2000). De retour à la Ville de Paris, c’est à la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement qu’elle plonge dans l’histoire du paysage (2003/2014) : Saisons de Bagatelle et du Parc Floral, jardins éphémères du parvis de l’Hôtel de Ville et, en 2013, « Ces paysagistes qui ont dessiné Paris », exposition consacrée en grande partie à Jean-Charles Adolphe Alphand et à son œuvre. En 2015, elle cosigne le dossier consacré au Grand Paris, publié par Paysage Actualités, puis assume la conception et le commissariat général de « Jardins d’Orient » à l’Institut du monde arabe en 2016.

Mai
14
sam
Sortie « orchidées sauvages » à Mairé (Vienne) @ La place du bourg
Mai 14 @ 10 h 00 min – 12 h 30 min
Chers amis,
La section Nature, en partenariat avec l’association « Mieux vivre à Mairé », organise une sortie orchidées à Mairé le samedi 14 mai à Mairé (Vienne), à 10h. Le départ se fera sur la place.
Pour ceux qui le voudraient, un déjeuner est possible au restaurant l’Ère du temps à Lésigny-sur-Creuse.
Le restaurant peut prévoir un repas à 20€ pour un groupe un peu important avec buffet d’entrées, plat de viande, fromage, dessert, vin sur la table.
S’inscrire au plus tard le dimanche 8 mai auprès de Philippe Bellin : pmcbellin@yahoo.fr     Tél. 07 88 73 12 28
Mai
21
sam
Sortie de printemps au château de la Motte à Usseau (Vienne) @ Château de La Motte d'Usseau
Mai 21 @ 14 h 15 min – 20 h 00 min

Chers amis adhérents,

Enfin, la terrible Covid nous laisse la liberté de reprendre nos sorties culturelles et architecturales. Pour ce renouveau, nous vous proposons une découverte de proximité : le Château de La Motte d’Usseau.

Par l’intermédiaire de Monsieur Jean-Marie BARDIN, son ancien propriétaire, Monsieur Patrick WILLE, vous accueillera pour une visite privée et gratuite du château.

Pour des raisons de sécurité, mais aussi d’assurances, cette visite est exclusivement réservée aux membres de la Société des Sciences. La présence d’enfant de moins de 10 ans n’est pas souhaitable ni, à notre regret, celle de personnes à mobilité très réduite.

Le port du masque sanitaire est vivement recommandé.

Le nombre des places par visite est limité à 15 personnes. Les inscriptions se feront par ordre d’arrivée de la fiche d’inscription ci-jointe. Par retour (courriel ou téléphone), l’horaire définitif retenu vous sera adressé.

Le parking au pied du château ne disposant que d’une vingtaine de places, le covoiturage est conseillé.

Pour les personnes qui s’inscriront aux visites A, B ou C, un complément leur est offert avec la découverte des souterrains-refuges du 14e siècle de La Martinière.

La conférence de Monsieur BARDIN, à 18h30, sur L’Evolution architecturale du Château de La Motte, du Xe siècle à nos jours, sera également ouverte pour 50 places aux habitants d’Usseau (inscription à la Bibliothèque communale).

PROGRAMME

A – 14 h 15 : début de la visite guidée (parking dès 14 h à l’entrée du château)

15 h 00 : fin de la visite et départ pour les souterrains de La Martinière (plan remis sur place)

B – 15 h 15 : même programme que A

C – 16 h 15 : : même programme que A

D – 17 h 15 : début de la visite

18 h 00 : fin de la visite ; promenade dans le parc et accueil pour la conférence

18 h 30 : conférence de Jean-Marie BARDIN

Afin de faciliter l’organisation de cette journée, nous vous demandons de bien vouloir compléter et retourner la fiche ci-jointe avant le 14 mai 2022.

2022-005-005 – fiche inscription avec programme

Mai
25
mer
Les monuments historiques de Châtellerault : combien et pourquoi ? conférence de Guy Quintrie Lamothe @ salle de la Gornière
Mai 25 @ 18 h 30 min – 20 h 30 min
Mai
29
dim
Bâti et bâtisseurs, 3ème rencontre inter-associative des Sociétés d’Histoire Anjou-Poitou-Touraine @ Espace François Rabelais
Mai 29 @ 8 h 45 min – 18 h 00 min

Le 29 mai 2022, à Chinon (Indre-et-Loire), la Société des Sciences de Châtellerault participera à la troisième rencontre inter-associative sur le thème « Bâti et bâtisseurs » avec une intervention de Guy Quintrie Lamothe « L’escalier« . Le programme complet de la journée figure dans le flyer joint. Des bulletins d’inscription sont également joints. Une fois renseignés, ils doivent être transmis, avant le 15 avril, au siège de la Société des Sciences, 48 rue Arsène et Jean Lambert 86100 CHATELLERAULT.

2022-003-014 – Prospectus A4 colloque 2022 v2

Juin
8
mer
Les peintures murales gothiques de la cathédrale de Poitiers, conférence de Claudine Landry-Delcroix @ salle de la Gornière
Juin 8 @ 18 h 30 min – 20 h 30 min

Claudine Landry-Delcroix, Docteur en Histoire de l’Art nous invite à la découverte d’un patrimoine très méconnu : la peinture murale gothique du Poitou. Au XIIIe siècle, la peinture murale investit les édifices anciens qui avaient parfois déjà reçu un premier décor roman, mais aussi les quelques édifices nouvellement construits, tels la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers

Elle présentera particulièrement le décor de la chapelle des apôtres, découvert récemment dans la cathédrale de Poitiers.

error: Content is protected !!